La lettre d'Asspro Scientifique - mars 2015

Retours aux lettres


La chirurgie en 2025 : hyperspécialisation et techniques mini-invasives

A quoi ressemblera la chirurgie dans 10 ans ? C'est la question à laquelle a voulu répondre l'Académie Nationale de Chirurgie dans un rapport publié fin 2014, intitulé « La chirurgie en 2025 ». Jacques Baulieux, ancien président de l'Académie Nationale de Chirurgie, est l'un des 3 auteurs de ce rapport.

 


Place à l'hyperspécialisation

Lorsqu'il pense à quoi ressemblera le chirurgien-type dans 10 ans, un mot vient tout de suite à l'esprit de Jacques Baulieux : il sera hyperspécialisé. « Le chirurgien aura des compétences très précises. Et plus jamais il ne travaillera seul. [lire la suite] Il sera au sein d'un système multidisciplinaire, avec d'un côté les techniques chirurgicales et de l'autre les techniques interventionnelles » affirme-t-il. Le professeur Baulieux souligne que, si certains ne sont pas très enthousiastes à l'idée de devenir hyperspécialisés, c'est néanmoins un tournant qu'il faudra savoir prendre et des connaissances qu'il faudra acquérir tout au long de sa formation. « Quand j'étais jeune, on nous disait qu'il fallait se mettre à la cœoelioscopie sans quoi on allait vite être dépassé. Certains n'ont pas voulu et ils sont restés derrière » se souvient-il.

 

Nouvelles technologies, nouvelles organisations

Ce changement s'accompagnera d'une adaptation du bloc opératoire. « Il sera impératif d'avoir un bloc multidisciplinaire, pour l'endoscopie ou la radio. Cela signifie qu'il va falloir construire de nouvelles salles d'opération. » Un environnement qui permettra d'exercer de nouvelles techniques d'opération. [lire la suite] Le professeur Jacques Baulieux s'attend par exemple à l'essor de la chirurgie mini-invasive, moins traumatisante, comme les opérations réalisées par les orifices naturels. « D'autant plus que nous nous aiderons toujours plus de l'informatique. En 2025, les chirurgiens utiliseront des Google Glass, ces lunettes à réalité augmentée qui permettent d'ajouter de nombreuses informations à la vision normale.»

 

Un bouleversement particulier en cancérologie

Enfin selon le professeur Baulieux, si l'on devait retenir une spécialité qui connaîtra un réel basculement dans les années à venir, ce serait la cancérologie. « Grâce à l'exploration du génome, la cancérologie va évoluer vers de plus en plus de prévention » explique-t-il. [lire la suite] Avec ces nouvelles informations concernant les patients à risque, il sera bien plus aisé d'intervenir tôt afin d'éviter le développement du cancer. « La double mastectomie, par exemple, est une tendance qui a déjà largement été popularisée par l'actrice Angelina Jolie » souligne le professeur. « Des interventions prophylactiques comme au niveau du colon, de l'utérus ou de l'ovaire » seront une option suite au diagnostic de maladies génétiquement déterminées. Mais pas la seule ! « La thérapie génique est encore balbutiante mais elle prendra de l'importance dans les années à venir sur le plan médical comme sur le plan chirurgical. Cela coûtera probablement extrêmement cher. » D'autres avancées technologiques interviendront comme « les nanotechnologies qui permettront d'amener des micromédicaments directement au contact des tumeurs. C'est à l'aide des nanotechnologies que la radiographie interventionnelle aura l'action la plus importante. Enfin on peut également compter sur le développement de la micro-robotisation. »

 

Ainsi les changements concerneront les outils technologiques, les pratiques, l'organisation de la chirurgie. De nombreux paramètres auxquels les chirurgiens devront s'adapter dans les années à venir !

 



Rechercher une fiche

Pas de résultat.
Résultats

Informations

Nous contacter

01. 55. 07. 15. 15

Actualités

 

VOIR LES actualités



Voir aussi :