La lettre d'Asspro Scientifique - février 2014

Retours aux lettres

La qualité des soins en chirurgie ambulatoire


La chirurgie ambulatoire : un mode opératoire en progression

En France, la culture de la chirurgie ambulatoire se développe progressivement pour se substituer à l'hospitalisation traditionnelle dans un certain nombre de pathologies. D'ailleurs, depuis 2003, de nombreux leviers ont été mobilisés dans cet objectif par le ministère de la santé et la caisse nationale d'assurance maladie.
Ce concept organisationnel repose sur une dynamique collective mobilisée pour le développement d'une activité chirurgicale efficiente. Centrée sur le parcours du patient, la chirurgie ambulatoire vise une prise en charge sans risque majorée pour le patient.

 

Des mesures pour la maîtrise des risques

La maîtrise des risques impose une réflexion sur les modes d'organisation, de sélection des patients, de maîtrise des nouvelles techniques d'anesthésie ou de chirurgie. La prise en charge repose donc sur une organisation réfléchie et structurée de l'unité de chirurgie ambulatoire qui peut non seulement assurer la qualité et la sécurité des soins mais aussi les optimiser. On constate notamment une limitation de l'exposition aux infections nosocomiales, une amélioration des conditions de travail du personnel soignant qui valorise l'image des établissements, sans parler de la réduction des coûts.

 

Des incitations des Autorités de Santé

La CNAMTS a mis sur pied une procédure originale : la mise sous accord préalable pour des hospitalisations plus longues pouvant justifier d'une prise en charge ambulatoire. Quant au ministère chargé de la santé, il mène, depuis 2005, une politique d'incitation tarifaire favorisant les prises en charge dans le cadre de ce type de chirurgie.
A l'issue d'une concertation nationale, la cible d'une activité de chirurgie ambulatoire supérieure à 50% à l'horizon 2016 a été retenue. Cette cible a été inscrite dans la contractualisation de l'Etat avec les ARS pour la période 2012-16, en fonction de la situation de départ des régions et dans une perspective de réduction des écarts existant entre elles. Pour cela, un programme commun ANAP (Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux) / HAS a été élaboré permettant de mettre à disposition des outils opérationnels afin d'aider les professionnels de santé.


Pour plus d'information sur le site de la HAS en cliquant ici

 


Références

  • HAS. Recommandations organisationnelles pour comprendre, évaluer et mettre en œuvre. Sécurité des patients en chirurgie ambulatoire. Guide méthodologique, mai 2013
    • Le site santé du Ministère des Affaires sociales et de la Santé. La chirurgie ambulatoire, 16 mai 2012. www.sante.gouv.fr

 

 



Rechercher une fiche

Pas de résultat.
Résultats

Informations

Nous contacter

01. 55. 07. 15. 15