La lettre d'Asspro Scientifique - janvier 2015

Les serious games : l'avenir de la formation du médecin

Tout comme les pilotes ont leurs simulateurs de vol, les professionnels de santé auront leurs logiciels de simulation médicale. Les serious games, ou jeux sérieux, se développent aujourd'hui de plus en plus et se multiplient dans le domaine de la santé.

 

Mais qu'est-ce exactement qu'un serious game ?


Alexandre Mignon, fondateur de Medusims , start-up spécialisée dans la simulation médicale virtuelle sous convention avec le centre de simulation iLumens , définit les serious game comme ceci : « C'est un jeu vidéo à visée pédagogique, que ce soit pour la formation des professionnels de santé, ou pour sensibiliser Mr ou Mme Tout-le-Monde. » Le principe ? C'est celui de « l'école inversée. On apprend à résoudre des problèmes, on fait des erreurs, puis on revient dessus. Tout ceci dans le but de mieux apprendre. »


En exerçant son métier à travers un avatar numérique, lui-même placé dans des conditions et un environnement médical 3D calqués sur la réalité, on teste ses compétences, ses connaissances, mais aussi ses réactions.
« Le but est de se mettre dans des situations les plus proches possible du réel. » A destination des professionnels de santé, ces jeux permettent de les mettre à l'épreuve sans faire prendre de risque au patient.


En pratique, l'apprenant prend en charge un ou plusieurs patients, pose des diagnostics, dispose du matériel médical adapté à la situation, mais pas que... et prend des décisions. A la fin du jeu, le logiciel entame le débriefing. Il liste les points positifs et négatifs : bonnes actions et réactions, ou au contraire, erreurs, oublis etc. Enfin, la dernière étape est celle du e-learning : la théorie est développée sous forme de fiches avec les points à retenir.


Utilisés en formation continue, ces programmes seront tout aussi utile pour l'apprentissage des étudiants en médecine puis des internes afin d'« éviter les erreurs du début. » L'objectif est de pouvoir appliquer le mot d'ordre : « Jamais la première fois sur un patient. »


L'autre public visé est la population générale, soit une éducation à la santé pour les usagers. Des programmes sont déjà disponibles en ligne, comme Staying Alive , pour la formation aux premiers gestes de secours ou Born to be Alive , à destination des femmes enceintes. Ces logiciels ont l'avantage d'être ludiques, accessibles gratuitement et dans de nombreuses langues, pour une sensibilisation du grand public aux gestes de santé.

 

De multiples projets en court


Alors que Medusims est en plein boom de développement, d'autres suivent un chemin proche comme 3D Virtual Operating Room par exemple, un projet de plateforme de simulation en ligne à destination des professionnels du bloc opératoire. Ses atouts ? Multilingue, ce serious game pourra permettre une collaboration directe des différents professionnels de santé (anesthésiste, chirurgien, infirmière, etc.), depuis l'entrée du patient au bloc jusqu'à sa sortie. Définit comme « le jeu sérieux sur la gestion des risques médicaux au bloc opératoire », il permettra la formation et l'entrainement des professionnels en mettant en scène des situations à risques, voire critiques. Ceci dans le but d'avoir une approche préventive dans la gestion des risques, sans mettre en danger la vie du patient. Le prototype de la 1ère plateforme multi-joueurs avec un scénario interactif est prévu pour ce début d'année 2015 ! Avis aux amateurs, donc, et surtout à tous les professionnels de santé qui entrent désormais dans la culture de l'entrainement à la performance médicale.

 

 



Rechercher une fiche

Pas de résultat.
Résultats

Informations

Nous contacter

01. 55. 07. 15. 15

Actualités

 

VOIR LES actualités



Voir aussi :